dimanche 17 mai 2020

Confident Ciel , hommage à saint-Guidon















D'après Google vous êtes ici 










Saint-Guidon protégez-nous des serpents à sonnettes




Tu es poète, signeur d'alarme étrange mélange d'ange et d'arme



vendredi 15 mai 2020

L'impertinente Collection Petit Va !













L'activité diffusion des éditions a repris depuis ce matin ! N'hésitez pas à consulter notre catalogue PETIT VA ! en ligne et commandez !
Pour commander le livre c'est ici !






Timotéo à la radio

Bon. Taisez-vous maintenant quelques instants et écoutez la radio. Elle nous dit des choses, et puisque l'image n'y est pas, elle permet d'imaginer plein de paysages. Alors voilà. Ecoutez. Le jeudi 14 mai, la radio m'a donné la parole. C'est grâce à Christine Van Acker que tout cela se passe.


Clic ici ⫸








vendredi 8 mai 2020

Jour 50

La fenêtre du jour :


Mes amis,
Mes amours,
Camarades,
Le rideau se ferme sur 50 jours de poèmes confits. Voici le dernier.

Je veux vous remercier pour vos attentions. Vos photos, vos merci, vos lectures attentives et vos affichages qui ont porté plus loin encore ces quelques mots quotidiens.
Prenez soin de chacun de vous et de tous ceux que vous aimez. La bataille n'est pas finie. Nous devrons nous battre encore contre ce virus et contre ceux qui tentent de nos contrôler plus en prétextant que c'est "bon pour notre santé".
Émouvement. C'est exactement ça. Restons en Émouvement.



A bientôt ici ou là,


Timotéo




PS : Si  cela vous intéresse, vous pourrez retrouvez mes travaux :
- dans les prochains numéros du magazine Imagine
- A la Maison du Livre de St Gilles (rue de Rome) encore un mois ou deux. Puis affichés cet été à Engis (Huy) en juin et à Chassepierre (Gaume) en août
- Enfin, sur ce blog tout au long de l'actualité. Pour être tenus au courant, vous pouvez aussi y inscrire votre adresse mail.





jeudi 7 mai 2020

jour 49

La fenêtre du jour:


Deux yeux par personne, une seule vérité pour chacun.
Il y a actuellement deux fois moins de vérités que d’yeux.


A demain pour la dernière. La lumière et les retrouvailles.

Timotéo





À chaque jour suffit son poème. 
Dans le contexte du confinement obligatoire actuel, je vous propose d’imprimer cette image et de l’afficher à votre fenêtre ou sur un mur de votre choix, visible par vous autant que par les voisins, les passants, les absents. Il changera tous les jours.  Les clefs qui ouvriront toutes les portes s’appellent crayons, gommes et papier blanc.
Prenez des photos,  et envoyez-les moi  stephanetimoteo@gmail.com
« La poésie est inutile, un peu comme la pluie » disait René-Guy Cadoux. On va voir ça.
Abonnez vous à la News (https://timoteosergoi.blogspot.com/ ) et recevez le poème confit du jour a imprimer dans votre boite mail 
SI VOUS PRENEZ le train en marche : la collection complète des poèmes confits se trouve sur mon profil Facebook (Timotéo Sergoï). 

Librel Le portail numérique des librairies francophones de Belgique.

Commandez vos Ebooks via ce portail 

https://www.librel.be/


...Parce qu'aujourd'hui il y a urgence, arrêtons de commander chez Amazon, faisons les bons choix, ils porteront leurs fruits.  




mercredi 6 mai 2020

jour 48

La fenêtre du jour :      

Un crayon pour surprendre dans l’encre de la nuit.
Nos yeux, nos dents, nos ventres et un doigt vers la lune
Nos pieds, nos vers et nos chantages
Tous nos émerveillements.
Pas une arme de plus.


A demain pour le 49, avant-dernier

Timotéo

(Dernières occasions pour prendre en photo votre affichage. Une publication sous forme de livre est sans doute possible avec toutes les photos. J'en ai déjà beaucoup, mais la vôtre me manque. Merci.)




À chaque jour suffit son poème. 
Dans le contexte du confinement obligatoire actuel, je vous propose d’imprimer cette image et de l’afficher à votre fenêtre ou sur un mur de votre choix, visible par vous autant que par les voisins, les passants, les absents. Il changera tous les jours.  Les clefs qui ouvriront toutes les portes s’appellent crayons, gommes et papier blanc.
Prenez des photos,  et envoyez-les moi  stephanetimoteo@gmail.com
« La poésie est inutile, un peu comme la pluie » disait René-Guy Cadoux. On va voir ça.
Abonnez vous à la News (https://timoteosergoi.blogspot.com/ ) et recevez le poème confit du jour a imprimer dans votre boite mail 

SI VOUS PRENEZ le train en marche : la collection complète des poèmes confits se trouve sur mon profil Facebook (Timotéo Sergoï). 

Les libraires indépendants. Commandez vos livres chez vos libraires préférés dès aujourd'hui. Allez les chercher dès la réouverture. Vous les aurez soutenus!

   


mardi 5 mai 2020

jour 47

La fenêtre du jour :


Bonjour mes amours,

Fragiles comme des fruits, c’est ainsi qu’on nous aime sous l’arbre chargé de promesses.

Le déconfinement a démarré sous nos cieux belges. Je vous le souhaite doux.

Bientôt les retrouvailles.

A demain pour le 48. Avant dernier.

Timotéo



lundi 4 mai 2020

Jour 46


La fenêtre du jour :


Michel Onfray répond à un interview dans le journal Le Soir. On lui demande : Il y a 50 ans, la grippe de Hong Kong a fait un million de morts dans le monde. Sommes-nous plus impressionnables aujourd'hui?
Il répond : "...plus connectés et plus informés surtout. Ce qui n'est pas montré sur un écran n'existe pas. Car désormais, le réel doit être validé par le virtuel"

Je vous laisse donc un peu de poésie. Quelque chose de vrai, puisque sorti de mon imagination. Et la preuve de sa réalité, c'est qu'elle est sur votre écran.

A demain pour le 47, quatrième avant la fin. Merci.


Timotéo









À chaque jour suffit son poème. 
Dans le contexte du confinement obligatoire actuel, je vous propose d’imprimer cette image et de l’afficher à votre fenêtre ou sur un mur de votre choix, visible par vous autant que par les voisins, les passants, les absents. Il changera tous les jours.  Les clefs qui ouvriront toutes les portes s’appellent crayons, gommes et papier blanc.
Prenez des photos,  et envoyez-les moi  stephanetimoteo@gmail.com
« La poésie est inutile, un peu comme la pluie » disait René-Guy Cadoux. On va voir ça.
Abonnez vous à la News (https://timoteosergoi.blogspot.com/ ) et recevez le poème confit du jour a imprimer dans votre boite mail 
SI VOUS PRENEZ le train en marche : la collection complète des poèmes confits se trouve sur mon profil Facebook (Timotéo Sergoï). 

dimanche 3 mai 2020

jour 45

La fenêtre du jour :


Bonjour,

Le jour où le masque devient obligatoire, les malfrats, les détourneurs d'avion et les pilleurs de banques deviennent comme tout le monde...

A demain pour le 46,


Et puis quatre pour la fin.


Timotéo




samedi 2 mai 2020

Jour 44

La fenêtre du jour :

Le journal Le Monde annonce que 11000 morts par la pollution ont été évités avec le confinement.
Oui, le virus en a tués plus que ça. Mais cet assassin a droit à la Une des journaux. L'autre aux pages faits divers...
A demain encore, puis les 6 dernières.
Timotéo




vendredi 1 mai 2020

jour 43

La fenêtre du jour:


Hier : un héritage.
Aujourd’hui : le réel.
Demain : l’utopie.


A demain donc pour le 44. Plus que 7  et c'est fini.

Timotéo








Abonnez vous à la News (https://timoteosergoi.blogspot.com/ ) et recevez le poème confit du jour a imprimer dans votre boite mail 
À chaque jour suffit son poème. 
Dans le contexte du confinement obligatoire actuel, je vous propose d’imprimer cette image et de l’afficher à votre fenêtre ou sur un mur de votre choix, visible par vous autant que par les voisins, les passants, les absents. Il changera tous les jours.  Les clefs qui ouvriront toutes les portes s’appellent crayons, gommes et papier blanc.
Prenez des photos,  et envoyez-les moi  stephanetimoteo@gmail.com
« La poésie est inutile, un peu comme la pluie » disait René-Guy Cadoux. On va voir ça.

SI VOUS PRENEZ le train en marche : la collection complète des poèmes confits se trouve sur mon profil Facebook (Timotéo Sergoï).

jeudi 30 avril 2020

Jour 42

La fenêtre du jour :


Voilà le 42. Dans huit jours, la fenêtre s'ouvre.

C’est après l’encre que luit l’aurore. Ni dans un an, ni dans une heure.
A demain,

Timotéo



Abonnez vous à la News (https://timoteosergoi.blogspot.com/ ) et recevez le poème confit du jour a imprimer dans votre boite mail 

À chaque jour suffit son poème. 

Dans le contexte du confinement obligatoire actuel, je vous propose d’imprimer cette image et de l’afficher à votre fenêtre ou sur un mur de votre choix, visible par vous autant que par les voisins, les passants, les absents. Il changera tous les jours.  Les clefs qui ouvriront toutes les portes s’appellent crayons, gommes et papier blanc.

Prenez des photos,  et envoyez-les moi  stephanetimoteo@gmail.com

« La poésie est inutile, un peu comme la pluie » disait René-Guy Cadoux. On va voir ça.

SI VOUS PRENEZ le train en marche : la collection complète des poèmes confits se trouve sur mon profil Facebook (Timotéo Sergoï). 
-- 

Laurence vielle lit la poésie, extrait d' Apocapitalypse, ⫸ Rtbf Musique 3





Sur Auvio .. avec l'image  : 



sur Facebook: 
https://www.facebook.com/watch/?v=159123925536393


Extrait d' APOCAPITALYPSE ,
éd. Territoires de la Mémoire, 2020


mercredi 29 avril 2020

jour 41

La fenêtre du jour :

Jour 41. Je l'ai dit, j'irai jusque 50. Plus que quelques jours de fenêtres ouvertes.


J'aime parler avec vous du monde fini,
de la beauté toujours à définir,
du monde confiné de la beauté
et de la beauté infinie du monde.

A demain
Timotéo